ساحة لدعم الأعمال الموجّهة لطلاب التاريخ /جامعة منتوري/ قسنطينة

تجدون في المنتدى وثائق تاريخية مهمة للباحثين ومن كان في حاجة الى وثائق او مصادر او مراجع عليه ان يشعرنا بذلك وان يسجل طلبه هنا في المنتدى
هامّ : لقد قمنا بإصلاح الخلل وأزلنا الحجب، تستطيعون الدخول بأمان، مرحبا بالجميع
أعزائي الطلبة/ يمكنكم الاطلاع على نتائجكم النهائية + بطاقة التقييم وتحميلها .... ماعليكم إلا الذهاب إلى صفحة النتائج أدناه
بحلول السنة الجديدة 2016 نتمنى لطلبتنا عاما سعيدا مليئا بالجدّ والنشاط ... تتحقق فيه طموحاتهم وتكلّل بالنجاح أعمالهم

    Les origines du style néo-mauresque en Algerie

    شاطر
    avatar
    Admin
    Admin

    المساهمات : 397
    تاريخ التسجيل : 18/11/2009

    Les origines du style néo-mauresque en Algerie

    مُساهمة من طرف Admin في الإثنين فبراير 18, 2013 6:11 pm

    Les origines du style néo-mauresque en Algerie
    Début du XXe …..Une nouvelle tendance architecturale voit le jour :

    Tout a débuté en 1903, avec la nomination de Charles Célestin Jonnart au poste de gouverneur général. L’homme est un habitué de l’Algérie. Pour lui, la réussite de la colonisation française passe avant tout par un rapprochement avec les autochtones.
    Et ce rapprochement se doit d’être avant tout culturel et religieux. Pour ce faire, le gouverneur général publie une série de circulaires afin d’imposer un certain style architectural aux constructions publiques.
    Jonnart devient ainsi l’initiateur d’un nouveau mouvement stylistique aux tendances orientales : le néo-mauresque
    [
    b]Qu’est-ce que le style néo- mauresque ?[/b]

    Notion et définition : Le néo-mauresque se présente comme une construction composée se référant à deux occurrences :
    - Le préfixe "Néo" : marque un renouveau dans le cadre d'un ordre ancien. D'où les expressions : néo-classique, néo-mauresque, néo-baroque, préexistant qui intègre de nouvelles données.
    - La deuxième particule "Mauresque": vient de l'adjectif maure qui d'après les Romains, désignait ce qui appartenait à la Mauritanie ancienne (actuellement le Maghreb). Par la suite, au Moyen-âge, cette appellation va être donnée au peuple du Maghreb qui a conquit l'Espagne.
    - Le style néo-mauresque est apparu au début du XXe siècle : Beaucoup de nos villes ont été investies par ce style d'architecture. Cette floraison esthétique et architecturale est due à la conjugaison de faits à la fois politiques, économiques et culturels.

    *Avant d’avancer dans l'éxposé il est judicieux de revenir aux origines du style néo mauresque :
    Le langage néo-mauresque est une tendance humaniste, une tentative de récupération des valeurs du patrimoine architectural et urbain traditionnel dans les constructions modernes, une volonté d’arabisation du cadre bâti.
    C’est en quelque sorte l’affirmation d’une renaissance artistique des caractères de l’architecture traditionnelle.
    Les architectes français ont puisé dans le vocabulaire traditionnel magrébin jusqu'à un point incroyable.
    On a réalisé en Algérie un nombre considérable d’édifices modernes que l’on a arabisé et qui répondent à des besoins contemporains, à des fonctionnements nouveaux : gare, poste, hôtel de ville, etc. (des fonctions qui n’existaient pas dans le patrimoine traditionnel).
    C’est un phénomène de métissage : deux cultures et deux architectures qui se marient, qui se conjuguent pour produire un style nouveau.
    Le début du siècle est une époque très importante dans l’histoire, car elle a crée une tradition arabisante de l’architecture et un rapport nouveau entre les programmes modernes et l’architecture traditionnelle.
    Cette quête de formes et de décors traditionnels n’est pas isolée en fait, elle est le résultat de tout un mouvement orientaliste développé en Europe à partir de la fin du XVIIIe siècle, pour atteindre son apogée pendant la 2ème moitié du XIXe siècle avec les travaux des peintres orientalistes, les récits de voyageurs, la photographie orientaliste et l’architecture arabe développée dans les grande capitales européennes .
    Le savoir constitué vers la fin du XIXe siècle sur l’architecture mauresque de l’Algérie, notamment à travers les travaux d’Edmond Duthoit, disciple de Viollet Le Duc envoyé en 1872 en mission à Tlemcen pour étudier les monuments dignes d’intérêt de monuments historiques de l’Algérie avait permis d’approfondir les connaissances autour du langage formel de cette architecture en proposant une analyse raisonnée de ses éléments : le minaret, la coupole, la balustrade sculptée, le moucharabieh, la calligraphie, le décore de faïence.
    La réflexion a privilégié la filiation avec l’Espagne musulmane où se trouvent les monuments les plus représentatifs de l’art arabe mais dans celui de l’art mauresque .

    N.B. : Si le style du vainqueur se concrétisant dans le néo classique avait traduit la phase militaire de la conquête coloniale, la nouvelle phase politique et économique qui émergea a partir du débute du XXe siècle a accouché d'un modèle inédit: le style du protecteur (le néo-mauresque). Ce dernier va se doter d'une démarche et d'une idéologie spécifiques pour s'imposer et s'inscrire dans le champ des réalisations urbaines.

    Edifices construits dans ce style:
    Tenus de suivre les directives du gouverneur général, les architectes en Algérie, bien qu'ayant à leur actif d'autres projets à réaliser en des styles divers, répondent au début du XXe siècle à la demande publique et à la tendance néo-mauresque qui se généralise dans les principales villes du pays: de Constantine et Bône à l'Est à Oran et Tlemcen à l'Ouest un programme similaire est appliqué.
    Au même titre que la médersa d'Alger (1905) Henri Petit conçoit celle de Tlemcen inauguré la même année.
    De son côté Albert Ballu réalise la medersa de Constantine en 1909 et la gare d'Oran dont le minaret étonne l'usager.
    Mais l'édifice le plus connu reste la grande poste d'Alger conçue en 1910 par Voinot et Tondoire.
    L’édification de la gare de Bône (actuelle Annaba) vient tardivement (1927) c'est-à-dire après 24 ans d’existence de cette tendance qui au fil des jours, s’est enrichit en empruntant de plus en plus d’éléments architectoniques spécifiques à des bâtiments cultuels tel que le minaret, etc...]

    A.Abdessemed

      الوقت/التاريخ الآن هو الأربعاء نوفمبر 22, 2017 12:59 pm